KELTIEG

L'Interceltisme que j'aime.

27 décembre 2007

TRI YANN les Grands

C'est DE LA BOMBE !!!!!

Mais pourquoi qu'elle gueule comme ça l'autre ?

Parce que ce CD, c'est de l'or en barre, non en plastique, mais que ça vaut tout l'or du monde. C'est ça

abyssescouv

Le juste retour des papas terribles de la zic bretonne, qui, une fois encore, ont réunis leur immense culture, à leur immense talent de compositeur, pour nous pondre le plus génial des albums "sous-marin". Et dire qu'ils crapahutent comme ça depuis 1970 (que j'étais même pô née !). Le dernier album, sorti en 2004, nous racontait des histoires de marins de tous les horizons, d'île de Sein, de bout du monde et de bateaux et déjà, les Tri Yann nous invitaient en VIP, au voyage le plus émouvant que l'on n'ai jamais osé faire en ne faisant qu'écouter un disque. Parce qu'il faut signaler que Tri Yann, n'est pas qu'un groupe de chanteurs, comme tant d'autres. Non, c'est un groupe de véritables comteurs. Et vous verriez la culture qu'ils ont les bougres ! Ils sont déments d'originalité et de carrisme. Sur scène (parceque véritablement c'est LE GROUPE de zic cetique à voir sur scène pour se faire une véritable opinion), ils mêlent avec virtuosité leurs talents de chanteurs, de comteurs, de musiciens et .... d'acteurs costumés. Plus qu'un concert, c'est un vrai spectacle de qualité. Personnellement, je suis vachement fière que ces vieux d'la vieille là, soient les nôtres, soient bretons et pas irlandais ou galiciens. Ces derniers ont leurs lots d'étoiles, mais nous pouvons garder la tête haute avec nos Tri Yann !

Cette année, encore, ils ont mis la barre haut et celle de leur embarcation direction les fonds sous-marin. Un voyage 20 000 lieues sous les mers, où l'on a le privilège de saluer le grand Neptune, mais également de se voir comter les aventures médiévalo-mythologico-amoureuses de jeune poissonne, le tout ponctué d'esprit, d'événements historiques réels et arrangé d'unsavant mélange musical.
Et je n'ai que trop peu de mots pour témoigner mon admiration pour ce travail titanesque, fidèle à la Grandeur de ce groupe qui, par son talent, ses recherches, sa part de folie, son amour pour la Bretagne et sa langue, fait vivre la culture celtique française par-delà les frontières de notre vieux pays. Mon titre préféré ? Pfff .... généralement lorsqu'on achète un alboum, il y a toujours un titre que l'on n'aime pas, ou moins, mais là .... c'est un vrai sacerdoce que de vouloir faire un tri parmi ces titres, tellement ils sont differents et aussi riches les uns que les autres.
Diable ! Si vraiment je devais .... non pas dire que je le préfère au autres mais peut-être .... l'écouter en premier, ce serait La solette et le limandin + le Bransle des murennes (2 titres liés et placés en 2ème et 3ème sur l'album). Pourquoi ? Et bien, ceux et celles qui commencent à me connaître, savent à quel point je suis sensible aux sonorités mélodieuses des musiques médiévales. Cette histoire de sous-la-mer nous narre une aventure amoureuse à la façon des menestrels, avec sonorités de violes et vocabulaire moyen-âgeux. C'est dé-ment ! Le talent s'accompagne généralement d'une douce folie, d'une excentricité que les plus classiques ne comprendront peut-être pas. He bien, moi, je suis folle ..... d'eux.

Ils sont en tournée, en ce moment. Malheureusement, ils ne viennent pas dans le Nord me semble-t-il, parceque nul doute que s'ils changent d'avis et choisissent de poser leurs guêtres dans not'coin, j'embarque mes loulous et mon grand et je les trimbale pour voir les furious-papas-bretons.  Cela me rappelle 2004 et la chance ultime que j'ai eu alors de rencontrer les créateurs de l'Heritage Celtique. Je suis une grande nostalgique de ces moments d'amusement tellement agréables. C'est grâce à eux que j'ai eu aussi la chance de voir et revoir Carlos Nùnez, le grand Dan ar Braz et les Tri Yann à Lens. Qu'est ce que je regrète que l'association se soit "perdue" dans ce travail titanesque qu'est l'organisation de concerts. Et pourtant, je comprends ces choix du président, tellement mordu, tellement passionné. Cette culture est passionnante et infinie. Mais je regrète .... vraiment .... que cela nous ait mené à rompre brutalement cette entente, alors que l'on ressent les mêmes choses en posant un pied sur les côtes, en entendant le doux cri d'une mouette ou d'un goéland, le souffle d'une cornemuse. La vie, c'est vraiment très con parfois.

Allez, si vous êtes curieux, vous pouvez cliquer pour écouter des extraits d'Abysses. Et cliquer sur l'image pour vous rendre sur la page de garde du site of. des 3 Jean(s), ou sur la photo ci-dessous  pour voir les 1ères images de la tournée.

tri_yann

A bientôt !
Kenavo !

Posté par Chapeauplumes à 14:28 - bonne zic bretonne - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    quel histoire

    Ils en ont faits du chemin.

    Posté par Naruto, 04 janvier 2008 à 11:14

Poster un commentaire